Kévin a des amis.

Des amis fidèles, il y a Bryan, Steven, Byron, Jérémy et Nicolas.

Ils le regardent partir de la classe et ils aimeraient bien venir jouer aussi, surtout que je viens toujours chercher leur copain à l'heure de la dictée et qu'ils ont pas l'air orthographodépendants... D'ailleurs, ils sont suivis par mon pote maître E, que je devrais pas dire son nom passque c'est confidentiel. J'l'aime bien lui, il sent toujours le tabac froid et bon marché, un peu le cheval aussi vu qu'il a des canassons, (pis qu'apparemment y dort avec), son clebs, c'est un bâtard pur jus, il dort dans la voiture pendant que son maître prend ses groupes de forts en thème, parfois le clebard, il ouvre un oeil et il bave au carreau, alors mon copain (on va l'appeler Démosthène, c'est pas son nom mais ça fait pro je trouve) il raccourcit un peu la séquence pour aller lui filer à boire.

Les pôtes à Kévin, y zadorent Démosthène et son chien, je sens bien que Kévin il est déçu que j'ai pas une bestiole moi aussi. Alors y se venge en leur racontant ce qu'il fait en rééducation... Putain, pourtant j'lui ai bien expliqué qu'c'était confidentiel, mais à mon avis il a zappé les trois dernières syllabes. J'suis sur qu'il leur a pas raconté que je le plume systématiquement à la bataille, y doit s'inventer des victoires glorieuses lors d'affrontements de Pokémon et de fléchette, en tout cas les zotres ils ont compris (à tort bien sur) que c'était encore plus cool avec moi qu'avec Démosthène et ses mémory des sons complexes... surtout que lui il vient pendant l'EPS... N'empèche, j'aimerai autant pas lui piquer sa clientèle à Démo, d'abord passque c'est pas déontologique et pis passque ça se fait pas et pis c'est tout !

Alors, les copains de Kévin, je leur fais pas un clin d'oeil, pas un regard rien, un sphinx ! Digne représentant de la gent psychotruc, je les snobe !

Le Kévin est maintenant arrivé à la porte de la classe après avoir renversé trois chaises, écrasé un cartable et à moitié assommé Manon (je vous ai déjà dit pourquoi je suivais Kévin ?), la maîtresse commence à respirer plus librement, c'est drôle ça, sa capacité pulmonaire est proportionelle à l'éloignement du monstre... Sur qu'elle s'est préparé une dictée de derrière les fagots dont on parlera longtemps chez les cycles trois !

Bon allez, salut les copains, nous on va jouer aux billes, j'espère juste qu'il va pas en avaler aujourd'hui...