Precilla s'est enfermé dans un silence qu'on trouve pesant quand on est au CP, sa "maîcresse" s'en inquiète maintenant qu'il s'agit de vérifier si le poids des 75 réformes de la lecture a porté ses fruits...

Jusque là pas de blème, Precilla collait consciencieusement ses étiquettes sur le cahier rouge, mais v'la-t-y pas ô surprise qu'on se rend compte qu'on a jamais entendu le son de sa voix. Chambardement dans l'école, les collègues : "mais enfin, elle a bien du parler un peu non, au moins pour demander d'aller au toilettes ?" ben non ! ça se trouve elle a un problème urinaire en plus...

Une seule solution : Superrééduc (tsoin tsoin)

ça tombe bien, je suis dans l'école cet aprem, mais dans le bureau de la directrice à siroter un café en me cachant des schtroumpfs, passque y faut qu'ils fassent la différence entre moi, le maîîîîître G et l'enseignant de base (je ne punis pas, je ne surveille pas la récré, je ne fais pas les lacets, je ne mouche pas les nains et je n'adresse la parole qu'aux enfants qui m'ont été signalé par écrit et encore, après autorisation des parents...)

- heu... je peux te parler ?

- mmmh ?

- ben, je sais, j'aurai du remplir une fiche... mais tu sais ce que c'est...

- non.

- Ha ha ha... C'est Precilla...

- mmmh ?

- Tu vois, la petite brune aux grands yeux...

- mmmh !

- ben... elle me parle pas...

- ...

- ben oui, elle dit rien, et je me demande si elle m'a déja parlé, en fait, on sait pas si elle parle à ses copines.

- avril.

- quoi avril ?

- on est en avril.

- C'est trop tard ? C'est ça ? Mais bon, c'est ta faute avec tes conneries de "faut prendre le temps, pas les bousculer etc." tu m'as toute chamboulée aussi... alors j'ai attendu, attendu... mais bon, là, faut bien avouer qu'elle dit pas un mot...

- Tu en as parlé aux parents ? passque ça se trouve elle est muette et y zont oublié de le signaler sur la fiche de renseignement, ou alors elle parle pas notre langue et elle veut pas déranger... ou alors tout bêtement elle t'aime pas...

- ...

- ...

- Tu crois qu'elle m'aime pas ?

Et là, j'ai bien senti qu'elle avait envie d'une réponse, une seule et que j'allais encore me planter...

- ... ben... j'sais pas... p'tet qu'elle t'aime bien et qu'elle a trouvé que ce moyen... se taire... pour... heu....

- c'est ça, elle m'aime pas ! Mais enfin pourquoi ? Avec tout ce que je fais pour eux ! Tu sais c'est pas facile ! Et la directrice, elle m'aime pas non plus, et le ministre y se fout de nous, et...

- la tête alouette... aaaaaaaaaaaaah...

- Ah non ! Tu vas pas t'y mettre aussi, déja tu m'annonces que cette gamine, elle veut pas me parler parce que mademoiselle a décidé de pas m'aimer, parce que je la force à apprendre à lire et qu'elle a des problèmes surement à la maison, mais enfin j'y peux rien moi ! Oh et puis merde !

Et elle est sortie comme une furie, elle a attrapé la gamine qui jouait en récré et lui a collé une beigne.

Précilla elle a dit : "Aïe, ça fait mal maicresse !"

Alors elle l'a prise dans ses bras et elle l'a embrassé.

Pendant ce temps là mon café avait refroidit et maintenant la "maicresse" elle me parle plus...