Je n'ai pas défilé ni manifesté...

Pendant la minute de silence j'étais avec un élève mutique donc je sais pas si ça compte.

Je ne lisais plus Charlie Hebdo depuis longtemps, je les trouvais un peu mou du cul depuis le départ de Choron.

Et de toute façon, il est pas encore né celui qui me fera défiler, déjà je vais pas aux enterrements des gens que je connais.

Maintenant, tout le monde se réveille, tout ce beau et libre monde s'agite dans tous les sens et vas y que je te brandis la liberté guidant le peuple ! et vive la provocation ! et vive la caricature !

Particulièrement dans nos rangs d'enseignants, (surtout la génération qui s'est branlée sur les romans photos d'Hara Kiri.)

Vive l'insolence, vive l'indépendance !

Et si t'as du temps Superrééduc, tu viendras voir Kévin parce qu'il continue à dessiner la maîtresse à poil, faut vraiment faire quelque chose, ça peut pas continuer !

Non, parce que c'est vrai quand même, si les maîtres G avaient fait leur boulot, on aurait rééduqué les Cabu, Charb et Wolinski et plus vite que ça encore...

J'te raconte pas la fiche de signalement : refus de grandir, ne respecte pas ses pairs, dessine des bites...

L'esprit Charlie de la république française !

Ici,on a eu une élève de 8 ans qui selon les collègues a refusé de faire la minute de silence, une seule, je sais pas ce qu'elle a fait à la place, apparemment elle sanglotait (sans doute trop bruyamment) alors on a profité de l'occasion pour ne pas débattre, c'est la CPE du lycée qui s'est chargée de la gamine et la rumeur qui fera le reste.

Étonnamment, on n'a pour l'instant qu'un projet "la liberté d'expression pour les nuls" qui a jailli des esprits brillants et si originaux du secondaire... Un concours de dessin ! il me tarde de voir l’embarras du jury quand il va falloir censurer ! parce que c'est pas demain qu'on va accepter les dessins un peu trash dans notre école privée de tout sauf de moyens...

M'enfin, ça va pas arranger ma misanthropie tout ça...

D'ailleurs je milite pour le retour du préfixe "miso" (qui déteste) plutôt que le suffixe "phobie" (qui a peur), et pour le droit à détester qui je veux pour ses choix :

t'en vas pas : je m'essplique !

le roux, il a pas choisi d'être roux, bon, il pourrait se raser la tête s'il avait un poil de dignité mais, on sait ce que c'est les roux hein... bref, il y peut rien, il est né comme ça, dans une famille d'irlandais alcooliques ignorant la pilule : je ne moquerai pas de lui, et je vais pas le dessiner en train d'enculer un mouton. Parce que ça serait du racisme.

Le petit noir pareil.

Sa mère par contre, au petit noir,qui en a pondu 7 alors qu'elle est divorcée et touche le RSA, peut-être me permettrai-je de pouffer en estimant son QI aux environs de sa température anale.

Et là c'est pas du racisme, c'est du mépris pour les cons, de la haine pour la bêtise : de la misoconnerie !

Le bouddhiste, qui adore son bouddha sans oignon, qui parle aux petites bestioles et médite à moitié à poil en faisant ohmmmmm, je m'autorise à le charrier (pas charia hein, charrier...) et même à représenter son bouddha obèse en roux. Parce qu'il a choisi d'être bouddhiste, il est pas né comme ça en poussah doré, il a fallu qu'il décide de devenir un disciple de Siddarta Gautama (ça c'est histoire de rappeler ma culture à ceux qui l'auraient oubliée)

C''est pas de la bouddhophobie, c'est de la misobouddhie)

Le gros c'est pareil, c'est pas en bouffant des légumes à la vapeur qu'il est devenu le faquin qui m’empêche déposer mes coudes sur ses bourrelets dans l'avion.(misobèse et pas obophobe)

Bon, c'est vrai que je suis kalashislamophobe (les djihadistes armés me font chier dans mon froc) mais je suis aussi mossadosceptique et cathorésistant...

Bref, on vit quand même une époque de merde...