Françoise Dolto avait France Inter pour peaufiner l'éducation des parents néo soixante-huitards afin d'atteindre le nirvana psychanalytique : les dernières générations et ce qu'elles sont devenues : un paquet de petits cons prétentieux et intenables des enfants équilibrés n'ayant plus à subir l'opprobre des adultes castrateurs. Oui, je sais, l'opprobre c'est pas tout à fait ça mais avouez que ça fait envie non ?

Bon, il reste bien Mireille Dumas mais c'est p'us c'que c'était, et pis elle se la pète un peu maintenant à confesser des people vieillissants en quête d'une reconnaissance tardive (voire paternelle en ce qui concerne Rachida Dati)

Or donc, dans Mon Immense Bonté (car oui, je suis un être exquis et généreux comme ne cesse de répéter ma mère et pour une fois je la crois), j'ai décidé de répandre la Parole Superrééducatrice (la mienne) et d'éduquer, si ce n'est les parents de Kévin, du moins sa maîtresse qui ainsi, pourra justifier auprès de son compagnon les heures passées en quasi extase devant les quelques articles de ce blog. Ainsi, mieux que sur Yahoo questions/réponses je vous propose amie lectrice d'exposer à la plèbe qui fréquente ce blog depuis que ce rustre de Jules Ferry a popularisé la lecture, les questions qui vous triturent là et là (voir schéma 1), alors ? c'est pas une sacré nouvelle ça ?

Vous pouvez envoyer vos requetes ainsi que vos dons à mon adresse mail à moi qui se trouve quelquepart dans une colonne du blog, si vous trouvez pas c'est superreeduc@gmail.com...